À lire : Information d’entreprise

Un autre regard sur nos métiers…

En 10 faits et chiffres !


1. Le crédit inter-entreprises est la première source de financement des entreprises en France et représente trois fois le crédit bancaire.


2. Les trois quarts des entreprises allemandes paient leurs factures en temps et en heure contre moins d’un tiers des entreprises françaises.


3. 56 milliards d’euros : le montant total de passage en pertes pour créances impayées en France.


4. 21 milliards d’euros : le montant des sommes susceptibles d’être versées au compte des PME et des ETI (entreprises de taille intermédiaire) dans l’hypothèse où tous les débiteurs paieraient en temps et en heure.


5. 90 % des sommes recouvrées par les professionnels du recouvrement le sont à l’amiable.


6. L’écart de coût entre le recouvrement amiable ou judiciaire d’une créance est de l’ordre de 1 à 5 pour le débiteur.


7. 75 % : le pourcentage de chances de récupérer sa créance trois mois après son échéance. Un an après l’échéance, ce chiffre tombe à moins de 20 %.


8. En cas d’impayé, près de 9 entreprises débitrices sur 10 et plus de 8 particuliers débiteurs sur 10 sont en réalité solvables.


9. Sur les 63 000 dépôts de bilan observés en 2013 en France, un quart – soit plus de 15 000 – est imputable à un défaut de paiement subi.


10. Pour simplement compenser son résultat perdu consécutivement à un impayé, une entreprise réalisant 5 % de marge nette doit générer un chiffre d’affaires additionnel de 20 fois le montant de la facture impayée concernée. Ce chiffre monte à 100 fois le montant de la facture impayée pour une entreprise réalisant 1 % de marge nette.