Actualités

Point conjoncture CGPME - Septembre 2015

Alors qu’une croissance de 0,3 % était attendue au deuxième trimestre, celle-ci est restée nulle.

Cette stagnation du PIB résulte d’un déstockage massif des entreprises opéré entre avril et juin. Plutôt que produire, celles-ci ont préféré réduire leurs surplus. Aussi, en raison d’une baisse des dépenses d’énergie des ménages, la consommation intérieure a fortement ralenti (+ 0,1 %).

L’investissement en France a par ailleurs rechuté au deuxième trimestre. Les dépenses des entreprises ont ralenti tandis que l’investissement des ménages s’est replié pour le huitième trimestre consécutif. De plus, le recul de l’investissement des administrations publiques (- 0,1 %) montre que l’amélioration de la situation lors des trois premiers mois de l’année n’était que provisoire...

...lire le point conjoncture sur le site de la CGPME