créance

La créance est définie comme le droit en vertu duquel une personne, une entreprise, la Banque mondiale ou la banque centrale d’un État souverain qu’on appelle le créancier (appelé aussi le prêteur) peut exiger des droits sur un(des) biens et/ou un(des) services sur un débiteur qui peut être une personne, une entreprise ou la banque centrale d’un État souverain.

Cela signifie qu’un créancier doit être payé (pour un bien ou un service par exemple) par un débiteur (appelé aussi un emprunteur). C’est en ce sens qu’on dit parfois qu’une créance est l’inverse d’une dette.

Si une dette est annulée (soldée) la créance équivalente à cette dette est aussi annulée car une créance qui est détenue par un créancier est toujours équivalente à une dette qui est détenue par un débiteur.

Pour parvenir au recouvrement de sa créance le créancier bénéficie de protections conventionnelles et légales, en particulier lorsque la créance possède un caractère alimentaire. Aujourd’hui des sociétés privées sont spécialisées dans le recouvrement des créances qui concernent des personnes ne payant pas leurs dettes.